top of page

the missionary life of the blue sisters in the world - 1st semester 21

s domingos

la congrégation de l'immaculée conception de castres fonde une communauté à lyon

De jumelage... à Fondation.

 

Le diocèse de Lyon et celui de Koupéla (Burkina Faso) sont jumelés depuis une soixantaine d’années ; et c’est justement dans le cadre d’un jumelage que le vicaire général de Lyon a visité notre communauté de Pouytenga ainsi que le Lycée Notre Dame, établissement du diocèse confié à notre congrégation.

 

Avec l’équipe de Lyonnais qui l’accompagne, le Vicaire Général a été frappé par l’engagement de nos sœurs dans la vie du diocèse de Koupéla, et il s’est adressé à sœur Anne Béatrice FAYE, alors responsable de la communauté et directrice du Lycée, pour savoir s’il y avait la possibilité d’une fondation à Lyon. La sœur le renvoie à la supérieure générale sœur Nuria BAYO et la provinciale de la PAO, sœur Marie Rose DIONE qui reçoivent par la suite un courrier du Cardinal Philippe BARBARIN qui invite la congrégation et en l’occurrence la province du Sénégal à s’implanter dans son diocèse. La provinciale et son conseil, après avoir lu et apprécié la demande du cardinal, donnent un avis favorable, mais attendent de s’entretenir avec la supérieure générale à qui revient le dernier mot. C’est au chapitre général de mai 2018 que l’équipe générale sortante, la nouvelle et sœur Marie Rose se sont penchées ensemble sur la demande du Cardinal avant de donner leur feu vert.

 

Commence alors Correspondance soutenue entre Mgr BARBARIN, son Vicaire général et la provinciale de la PAO. Tout le courrier a été transféré à sœur Carme BOXERA, qui était provinciale et ensuite à sœur Michèle CANCALON qui lui a succédé à cette mission. Au départ, la fondation était retenue pour le mois de septembre 2020, mais elle a été reportée en septembre puis octobre 2021 avec l’avènement de la crise sanitaire mondiale, le Covid-19.

Cette fondation ne saurait voir le jour sans l’appui de la Province d’Europe. Pour ce faire, nous avons retenu ensemble  quelques points qui nous aideront à vivre une collaboration fraternelle.

  • La communauté fondatrice partira de Castres, où une cérémonie d’envoi en mission sera célébrée.

  • Les sœurs qui composeront la communauté pourront participer aux retraites de la province d’Europe, si elles le désirent.

  • Durant leurs congés annuels, les sœurs auront la possibilité de séjourner dans une communauté d’Europe, proposée par la provinciale d’Europe.

  • L’équipe Provinciale d’Europe informera la communauté de Lyon de toute communication émanant de la COREF à l’endroit de la vie consacrée

  • En cas d’une urgence et dans un dialogue fraternel entre les équipes provinciales que la communauté puisse compter avec l’appui et le soutien de l’équipe provinciale d’Europe.

Mission des fondatrices à Lyon

  •  La première mission et la mission essentielle est d’être une présence « familiale » dans ce lieu.

  • La vie liturgique de la communauté a lieu en priorité dans la chapelle Sainte Anne au cœur de la maison.

  • La présence des sœurs doit aussi permettre un accueil simple et bienveillant où ceux qui le souhaitent peuvent venir partager un moment de dialogue et poser, au besoin, leurs fardeaux. Aumônerie, catéchèse, Pastorale familiale, promotion de la femme dans les quartiers

  • Les sœurs de l’Immaculée Conception de Castres ont un champ pastoral large, nous souhaitons pouvoir en profiter dans notre pastorale ordinaire, tant au niveau de la catéchèse que de la pastorale des jeunes.

  • Une dimension missionnaire est aussi à valoriser, l’origine des sœurs et leur pluriculturalisme seront une aide précieuse dans la rencontre des migrants et de l’islam. Participation aux associations d’alphabétisation, aux rencontres islamo chrétiennes…

  • Participation au comité de jumelage avec le Burkina Faso

De Dakar à Lyon : Une nouvelle fondation bleue dans ce diocèse de France

23 octobre 2021

e46b5191-f072-4602-8fe1-7c2268ee39c3.jpg

"Les sœurs du Couvent bleu sont heureuses de vous inviter à vivre un événement historique pour leur Congrégation. Le 20 octobre à 17h, sr Carmen Halim, sr Marie-Pauline et sr Thérèse-Elisabeth, de la Province du Sénégal, seront envoyées en mission pour fonder une communauté dans le diocèse de Lyon. Il y a 173 ans, Sainte Emilie de Villeneuve envoyait les premières missionnaires françaises au Sénégal. Aujourd'hui, c'est le Sénégal qui vient fonder une communauté en France. Nous sommes dans la joie et vous invitons à venir partager cette joie avec nous. La messe du 20 octobre aura lieu à 17h au Couvent bleu et sera présidée par Mgr Legrez. A l'issue, nous partagerons le verre de l'amitié et fêterons nos sœurs."

messe d'envoi en mission à castres

Cf: lettre du  Père. Jorge JIMENEZ, Vicaire Episcopal Rhône et du Curé. Paroisse sainte Anne des Calades

Les fondatrices sont déjà Castres depuis le 4 octobre. Cette semaine elles sont en pèlerinage à Lourdes jusqu’au 16 octobre, et passeront le reste du temps à Castres. Sœur Marie Rose DIONE voyagera le 13 octobre et les rejoindra à Lourdes.

Le 21 octobre, une délégation de Castres accompagnera les sœurs à Lyon. Le dimanche 24 octobre, elles seront accueillies par la communauté paroissiale de Villefranche, leur lieu de mission qui est à 35 km au nord de Lyon. La délégation de Castres repartira le 25 octobre, et sr Marie Rose DIONE reviendra au Sénégal le 28. Tout cela est à accompagner par la prière, afin que cette fondation qui sonne pour nous comme un clin d’œil du Seigneur soit source de beaucoup de paix et de joie, pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des âmes.

Nous remercions toute la congrégation qui a porté ce projet avec la PAO, la Province d’Europe qui a bien accueilli les fondatrices. Merci à Dieu, qui nous a bénies par le don de la foi et de la mission en son Amour, amour manifesté en Christ, amour qui dépasse toute attente et toute connaissance de ce qu’Il nous réserve. Puisse cette fondation à Lyon porter beaucoup de  fruits, et du fruit qui demeure, par l’intercession de Sainte Jeanne Emilie de Villeneuve, notre fondatrice.

Sœur Marie Rose DIONE Supérieure Provinciale (PAO)

de  dakar à lyon la nouvelle fondation des soeurs bleues de castres

Pèlerinage au Chateau d'Hauterive.

Envoi des sœurs fondatrices à Villefranche sur Saône (Paroisse Ste Anne des Calades)

 

- Mercredi 20 octobre  Sr Carmen-Halim Hajjar (animatrice de cté), sr Marie-Pauline Leye et sr Thérèse-Elisabeth Thiaré. Présence de sr Marie-Rose Dione, Province Sénégal, et de sr Michelle Cancalon, Province Europe.


1ère partie au château d’Hauterive ! 14h15 Départ de la Maison Mère


14h30 Arrivée à Hauterive - Accueil dans la cour - Déplacement vers l’intérieur du château 

14h45 Conversation autour du divan et cheminée : Nous nous rappellerons les histoires du père d’Emilie et les Annales missionnaires de Pauline Jaricot, qui ont permis à Emilie de développer un amour pour la mission à l’étranger auprès des non chrétiens. (30min)


- Accueil convivial à la mode française
- Souvenir des histoires racontées par le père d’Emilie autour de la cheminée « le fauteuil du salon était modeste. Mais on se glorifiait d’un divan turc, souvenir de Constantinople, sur lequel mon père, s’étendant au retour de ses courses agricoles, se croyait transporté dans le Levant. Et il nous racontait des histoires de ses voyages... » (Léontine)


- Parole de Jésus : de l’évangile selon saint Matthieu (Mt 28, 18-20) :
« Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »


- Geste : remise de la feuille paroissiale de la paroisse Ste Anne des Calades et du dernier numéro Eglise à Lyon par Brigitte (symbolisant le père d’Emilie).

15h00 Déplacement vers la table de pierre (10min)


15h10 Conversation autour de la table de pierre : Nous ferons mémoire du moment où Emilie a dit à son père sa décision de devenir religieuse pour aller servir les plus pauvres. (30min)

- Coraly de Gaïx, Mon Emilie :
« Il fallut bien pourtant se décider à parler à la famille: elle voulut m’emmener à Hauterive pour cette grande affaire.

“Venez, me disait-elle, vous soutiendrez mon courage. Je ne sais pourquoi je tremble si fort; c’est une ruse du démon sans doute car je sais bien que mon père n’en sera pas très fâché”. Nous passâmes deux jours en prières; et un matin, après la
messe où nous avions reçu ensemble la sainte Communion, elle se tourna vers moi, son visage était radieux.

 

“Je vais parler à mon père, me dit-elle; priez pendant ce temps-là”. Elle s’arrêta en passant devant une petite statue de la sainte Vierge qui depuis longtemps savait tous ses secrets; sa prière fut courte, mais qu’elle fut fervente! Je restai seule à l’église.
Les battements de mon cœur étaient violents et rapides, et jamais les mouvements de l’horloge ne me parurent aussi lents. J’aurais voulu faire marcher le temps plus vite; mais il Envoi des sœurs fondatrices à Villefranche sur Saône (Paroisse Ste Anne des Calades)

Pèlerinage :
de Castres, Maison Mère à Hauterive, au Château 

20 octobre 2021

e8394e65-3057-4ae5-97f2-271d656a4d62.jpg

Ici nos fondatrices à Lourdes

 

"Les sœurs du Couvent bleu sont heureuses de vous inviter à vivre un événement historique pour leur Congrégation. Le 20 octobre à 17h, sr Carmen Halim, sr Marie-Pauline et sr Thérèse-Elisabeth, de la Province du Sénégal, seront envoyées en mission pour fonder une communauté dans le diocèse de Lyon. Il y a 173 ans, Sainte Emilie de Villeneuve envoyait les premières missionnaires françaises au Sénégal. Aujourd'hui, c'est le Sénégal qui vient fonder une communauté en France. Nous sommes dans la joie et vous invitons à venir partager cette joie avec nous. La messe du 20 octobre aura lieu à 17h au Couvent bleu et sera présidée par Mgr Legrez. A l'issue, nous partagerons le verre de l'amitié et fêterons nos sœurs."

messe d'envoi en mission à castres

- Mercredi 20 octobre Sr Carmen-Halim Hajjar (animatrice de communuauté), sr Marie-Pauline Leye et sr Thérèse-Elisabeth Thiaré ne m’écoutaitent pas plus que quand je veux les retenir. Enfin au bout d’une demie heure, Emilie arriva. Nous sortîmes bientôt de l’église; sa physionomie n’avait rien perdu de sa sérénité. “Quel mécompte! me dit-elle; je ne croyais pas que mon père fut si fort affligé de ma résolution... “Mon père, lui ai-je dit, d’après la détermination que j’ai prise il est inutile de remplacer Rose; je n’ai plus besoin de femme de chambre, et je viens vous dire tous mes projets”. A ces mots il a changé de visage; son livre est tombé de ses mains. - “Eh! quels projets, ma fille? ce n’est pas le couvent, j’espère?” - “Oh non, mon père”- “Eh! quoi donc?

- Projet de Jésus : de l’évangile selon saint Jean (Jn 10, 10-11)
« Je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. »
- Geste : les sœurs posent leur projet, le pagne reçu au Sénégal, leur motivation, un mot ou une intention de prière sur la table de pierre

15h40 Déplacement vers la chapelle (10min)


15h55 Prière à la chapelle d’Hauterive : Comme Emilie qui venait lui confier toutes ses aspirations, nous confierons à la Vierge d’Hauterive ce projet missionnaire. (5min)


- Temps de silence (2min)


- Geste : prière à ND du Prompt Secours
« Ô Marie, dont la protection est si prompte et si efficace, nous venons déposer à vos pieds toutes nos peines, toutes nos espérances et vous confier tous nos intérêts. Daignez, ô Vierge sainte, nous assister par votre médiation et nous obtenir, par les mérites de Jésus-Christ votre divin Fils, toutes les bénédictions spirituelles en ce même Jésus Christ notre sauveur, afin qu’heureuses ici-bas nous puissions désormais vous offrir nos consolations et notre reconnaissance comme à la Mère la plus tendre et la plus aimable. Amen. »

16h15 Photo souvenir devant l’entrée du château (5min)


16h30 Départ d’Hauterive vers la Maison Mère

fondation lyon
article journal St Vincent2_edited.jpg
port gentil

And the mission of the community with Sainte Emilie! 

The feast of corpus christi in cariacica archdiocese of vitória es  brazil

PHOTO-2021-06-04-16-01-35_edited.jpg

June 3, 2021

The "Blue Sisters" have been working in the Archdiocese of Vitoria - Santa Maria Goretti Parish - Jardim América - for 24 years, not counting their first mission, an active presence in Santa Helena, Diocesan Seminary and in the Cathedral of Vitoria._cc781905-5cde -3194-bb3b-136bad5cf58d_


Today, three sisters (Iracema, Hoffélia and Izabete) continue to be a presence of Jesus Savior, and through their missionary commitment, they ensure that Jesus is better known, served and loved.
In an itinerant Mission of LISTENING and vocational accompaniment, they irradiate their Action of Evangelization/Formation in the State of Espírito Santo, under the Light of the Holy Spirit; they give spiritual retreats and Human Formation Workshops, both in the Parish and in other parts of Brazil, as well as in the Latin American Formation Team and in Haiti!_cc781905-5cde-3194-bb3b- 136bad5cf58d_


On the feast of Corpus Christi, this year, due to the health crisis in Brazil, the epicenter of Covid 19, the Corpus Christi Procession took place in Caravan; Jesus goes out into the streets and neighborhoods and visits the 13 communities of the Parish, blessing them.

 
We were very surprised and happy when Father Roberto Luiz Ferreira (Passionist), arriving in our parish community gave the blessing of Eucharistic Jesus through the intercession of Saint Emilie de Villeneuve, our Foundress. Sister Izabete Dal Farra has recorded this moment that we transmit it to you.

Easter triduum with school children in Gabon

in port-gentil Easter Tridium with the friends of Jesus

IMG_0821.JPG

April 2, 2021

Holy Easter triduum with our friends who have accompanied Jesus closely since yesterday, April 1st… 

The Primary School "Sister Marie Gaston" in Port-Gentil, Gabon, celebrated the Easter Triduum with the children. Usually, during this period of Holy Week, we are on vacation as a Catholic School, but this year with the restrictions imposed by the pandemic and the delay in classes, we did not have the holidays.

So we took the opportunity to fully experience this Holy Week with the children; They thus lived in real life the Holy Communion and the passion of Christ.

It was beautiful to see how much these children celebrated these moments with great love and reverence.
 

Emilia and school party in Guinea Bissau - São Domingos

in são Domingos, feast of the school and of saint emilia

IMG_0044_edited_edited.jpg

March 9, 2021

GREAT JOY FOR ALL ON THIS DAY OF OUR SCHOOL PARTY WITH SAINTE EMILIE DE VILLENEUVE, ON HER BIRTHDAY.

Some news from São Domingos! We celebrated the birthday of our Good Mother Emilie which is also our school's birthday. Due to the pandemic, we celebrated it soberly with a preparatory novena, cleaning and maintenance of the environment and with sports competitions.

All the students are delighted to experience this festive time and also to take part in the various activities offered to them. The lay staff and the nuns have given the best of themselves so that this celebration brings joy and life to each child entrusted to them so that they can blossom and grow harmoniously.

Sister Virginie Ndour

1 sem 2021
migrant joaninha2

Migrants in the Amazon are prevented from returning home 

migrant!  who are you?

by sister joaninha  of the traveling missionary team in the amazon

March 2021

07 on prie.JPG

See more pictures

 

 

To be a migrant in this border is to endure prejudice, exploitation, judgmental looks, to face the indifference of public opinion, to the pandemic and not to lose joy.

I learned a lot during these 23 days of free presence with my brothers and sisters, Africans, Haitians, Congolese, from the Ivory Coast, Bangladesh, Pakistan, India...
Thank you for allowing us to live the Gospel of hospitality: "I was a stranger and you welcomed me into your city. 
in your city.

Joaninha Honorio Madeira cic- Itinerant Missionary Team of Amazonia.

Since the start of the 23 day journey, listening to so many people, in a meeting, they were talking about adventures. Seeing the reality, their resembling faces, they even seemed to be identical; each person is unique ; and each people has its particularities.
One evening, while I was mulling over what we had experienced during the day, I asked myself: What is it to be a migrant? what is it to be a migrant? From what I heard that day, I mentally elaborated a few sentences which - between the lines and directly came from the sharing, from their releases.
To be a migrant is to know what you have left behind and never what you will find ahead, what you will do tomorrow. It's looking for a place where you feel peaceful and happy. 
To be a migrant is to continue to travel. Wanting to pass, cross borders, follow the path; to be a migrant is to bear the weight of the journey and the indifference of the authorities.

Being a migrant means "not giving up on your family". Soror said to me, "How can I stay without my family? Every day my mind keeps thinking of my father, my mother.
"Being a migrant means having different journeys, not everyone goes to the same place." Being a migrant means realizing that the pandemic is in the hearts and not in the heads of the Peruvian authorities, said Maria with indignation Brazil has a mother's heart that can bear anything.


"The migrant leaves because he needs it, he doesn't know if the passage will be closed or open; he leaves because he is looking for a good place to live, he knows what he left behind, not what he will find before him, he goes where his heart is at peace." 
Migration is a right, it has always existed. Being a migrant means facing the police, and even taking a picture with them at the end of the process. It's looking at the border and insisting on what this refrain says, "just pass" even if borders and hearts are closed. 
To be a migrant is to be valiant, to know how to carry the children who will save in times when you have to be careful with security.


And speaking of children, they also learn from their mother's womb that life is a challenge and that they must face the obstacles of the crossing together. together the barriers of the crossing. They are faced with   mosquitoes and all kinds of critters, winter and summer rains 
and explorers... Not having water for a day. Bathe in the open air for your physiological needs only in the wind. 


To be a migrant is to be welcomed, loved and listened to by the Church on the move... She, following the example and request of Pope Francis, must be present, smell and taste their "appetizers"... She must look into their eyes and feel them like brothers and sisters, caress the children, understand the silence of the women and respect the mistrust of those who arrive every day... And also observe how the women weave patiently their hair, strand by strand, to become even more beautiful than they are; also men without discrimination. 


To be a migrant is to demonstrate leadership, patience and resilience in the face of situations; it is to debate and welcome the most deprived. 
debate and welcome the most diverse proposals and, disheveled in their physical state, continuing to cling to what we have so as not to 
get discouraged. It is about debating with the authorities, translating to compatriots, eating very quickly and being careful with children and the environment. 

Pope Francis has appointed Sister Marie Sidonie OYEMBO (from Gabon) as consultant for the Congregation of Institutes of Consecrated Life and Societies of Apostolic Life

écusson_Dieu_seul_transparent_blanc_deda

Congregation of Our Lady of the Immaculate Conception of Castres

Via Vincenzo Viara de Ricci, 24 / 00168 Roma - Italy

Such. + 39 06 30 518 63

Libreville, February 20, 2021

In addition to this, you will need to know more about it.

 

To the charismatic Blue family

From Libreville, where we are at the end of our visit to the Province of the CAP, we have the great joy of sharing with everyone:

 

That His Holiness Pope Francis has appointed, for a term of five years, our Sister Marie Sidonie OYEMBO, as consultant for the Congregation of Institutes of Consecrated Life and Societies of Apostolic Life.

 

We thank God for the recognition and confidence given to our Sister Marie Sidonie by this appointment and in her person to the whole Congregation.

 

At the same time, this trust supposes a great responsibility on her part, which is why we accompany her with our prayer, asking that the Spirit of the Lord be always with her.

 

Sincerely your sisters from the General Animation Team,

Justi, Rosângela Maria, Marie Béatrice, Irma

image004.png
sidonie consultane
audience

in the Democratic Republic of Congo

hearing of

his eminence fridolin cardinal ambongo 

rdc profession.jpg

January 2021

 

 

HASAUDIENCE OF HIS EMINENCE  FRIDOLIN CARDINAL AMBONGO WITH THE DELEGATION OF THE SISTERS OF OUR LADY OF THE IMMACULATE CONCEPTION OF CASTRES

This Thursday, January 21, 2021 at 9 a.m., His Eminence's office welcomed the delegation of the Sisters of Our Lady of the Immaculate Conception of Castres led by Sister General Justi of Rome.

 

There was the presence in the delegation of the Sisters General Councilors Marie, Béatrice and Irma who also came from Rome, the Provincial Louise Sadio from Gabon and Sister Thérèse Ntumba from the DRC. It should be noted that it is rare for all these officials scattered around the world to find themselves in one country at the same time.

For this time, general and provincial teams have a  assembly  general in the DRC.

Founded on December 8, 1936 in France, the Congregation of the Sisters of Our Lady of the Immaculate Conception has established itself all over the world.

Diocesan Communication Service (Kinshasa):

servicom.archi@gmail.com

bottom of page